Services aux élèves

Brevet de conseiller scolaire

Les conditions requises pour l’obtention du brevet manitobain de conseiller scolaire soutiennent et reconnaissent la préparation professionnelle et l’éducation nécessaire pour prendre en charge efficacement les responsabilités de conseiller scolaire dans une école. Pour être admissible au brevet, le candidat doit avoir terminé au moins 30 heures-crédits de cours universitaires au niveau du post-baccalauréat, comme c'est mentionné dans les lignes directrices fournies par la Section des brevets (Document en format PDF 209 Ko), et avoir un minimum de deux (2) années d’expérience reconnue en enseignement tout en étant titulaire d'un brevet d’enseignement permanent du Manitoba.

Le ministère de l’Éducation et de la Formation du Manitoba propose aux enseignants qualifiés un brevet de conseiller scolaire. Les exigences pour obtenir ce brevet reconnaissent et valorisent la préparation professionnelle et les études nécessaires pour exercer avec succès les responsabilités de conseiller scolaire en milieu scolaire.

Le brevet de conseiller scolaire a le même statut que celui en administration scolaire et en enseignement à l’enfance en difficulté; c’est pourquoi il est recommandé d’embaucher les personnes certifiées aux postes de conseillers scolaires, cependant les autorités scolaires ne sont pas obligées d’embaucher seulement ceux qui sont certifiés.

L’Université du Manitoba, l’Université de Winnipeg, l’Université de Saint-Boniface et l’Université de Brandon fournissent une liste détaillée des cours relatifs à l’orientation et au counseling scolaire offerts sur le campus, sur des sites satellites ou en ligne. De plus, des ateliers de développement professionnel sont présentés par Éducation et Formation Manitoba; Manitoba School Counsellors' Association; Addictions Foundation of Manitoba et plusieurs autres organisations et agences. Les ateliers les plus communs directement en lien avec le travail de conseiller scolaire sont dans les domaines comme le soutien pour les comportements positifs, stratégies axées sur la recherche de solutions, pratiques de rétablissement, intervention du suicide (ex. ASIST) et entrainement sur l’évaluation des menaces.