Manitoba

LES ANNÉES INTERMÉDIAIRES
UNE RESSOURCE POUR LES PARENTS

Changements durant l’adolescence


Changements émotionnels

Les changements hormonaux qui se produisent chez les jeunes élèves adolescents influent sur leur humeur, leur attitude et leur image de soi. Les adolescents peuvent se montrer impulsifs, frustrés et anxieux lorsque leur taux d’hormones augmente.

Pendant les années intermédiaires, les adolescents peuvent éprouver :

  • des sautes d’humeur;
  • de l’incertitude concernant leur identité et leur place dans la communauté (Par exemple, les nouveaux immigrants, les groupes minoritaires et les enfants ayant de forts antécédents culturels ou des questions sur leur identité sexuelle ne sont parfois pas certains de leur place à l’école et dans la communauté.);
  • un fort besoin d’appartenance et de se sentir aimés, compris et respectés;
  • une confiance en soi fragile (Félicitez vos jeunes adolescents lorsqu’ils font quelque chose de bien les encourage et les aide. Cela renforce leur estime de soi. Trop de critiques peuvent les décourager et entraîner un manque d’estime de soi.);
  • de la gêne concernant leur corps qui change, leurs sentiments et leur famille;
  • de la confusion lorsqu’ils comparent leur corps, leurs amis, leur famille et leur vie avec ce qu’ils voient dans les médias (par exemple : à la télévision, dans les revues et sur les sites Web);
  • une curiosité envers la sexualité;
  • des sentiments romantiques pour d’autres personnes;
  • la nécessité de prendre des décisions personnelles et d’affirmer leur indépendance;
  • de l’anxiété à propos de nouvelles expériences et responsabilités (par exemple : puberté, hygiène)
  • une pression les incitant à agir comme leurs pairs ou leurs camarades de classe;
  • la crainte d’être rejetés par leurs pairs.

Il est bon de prévoir un moment et un endroit sûr pour permettre aux adolescents de réfléchir à leurs sentiments et leurs réactions.

« ll peut être difficile de ne pas se sentir visé personnellement par ses sautes d’humeur. Je peux passer du statut de meilleur ami à celui d’ennemi numéro un en quelques minutes, puis tout redevient normal tout aussi rapidement. Je dois me rappeler qu’il ne s’agit pas de moi, ou que ce n’est pas à cause de moi... Ce sont les hormones. » ~ Un parent d’élève des années intermédiaires
bottom
« Je choisis un moment où son humeur est stable et qu’elle est plus réceptive pour parler des crises émotionnelles qui se sont produites. Il est tout à fait inutile d’essayer de résoudre une crise lorsqu’elle a une saute d’humeur. Généralement, cela ne fait qu’empirer la situation. » ~ Un parent d’élève des années intermédiaires
bottom
« En tant qu’enseignant, on voit l’impact des émotions sur l’apprentissage et les amitiés, et on essaie d’aider nos élèves à comprendre que ces émotions font partie de leur développement à mesure qu’ils grandissent. C’est valorisant d’aider les élèves à contrôler leurs émotions, plutôt que l’inverse. » ~ Un enseignant des années intermédiaires
bottom
« Parfois, je ne suis pas de très bonne humeur et je réponds à mes parents ou je ne fais pas ce qu’ils me demandent… [Mais] je fais de mon mieux pour être gentille avec eux. » ~ Une élève des années intermédiaires
bottom