Manitoba

Éducation et Formation

Cadre manitobain de résultats d'apprentissage

Sciences de la nature M à 4

Introduction

 

Historique

Vision | Buts | Convictions

Le Cadre manitobain de résultats d'apprentissage en sciences de la nature (M à 4) auquel on se référera ci-après sous le nom de « Cadre manitobain en sciences* M à 4 » présente les résultats d'apprentissage de la maternelle à la quatrième année. Ces résultats d'apprentissage sont les mêmes pour les programmes français, anglais et d'immersion française, et découlent d'un partenariat entre la Division des Programmes scolaires et la Division du Bureau de l'éducation française d'Éducation et Formation professionnelle Manitoba. Ces résultats d'apprentissage s'inspirent de ceux du Cadre commun de résultats d'apprentissage en sciences de la nature M à 12 (Conseil des ministres de l'Éducation [Canada], 1997). Ce dernier, couramment appelé le « Cadre pancanadien en sciences de la nature », est issu d'un projet découlant du Protocole pancanadien pour la collaboration en matière de programmes scolaires (1995) et a été élaboré par des éducatrices et éducateurs du Manitoba, de la Saskatchewan, de l'Alberta, de la Colombie-Britannique, des Territoires du Nord-Ouest, du Territoire du Yukon, de l'Ontario et des provinces de l'Atlantique.

« On entend par résultats d'apprentissage une description concise des connaissances, des habiletés [et des attitudes] que les élèves sont censés acquérir pendant un cours ou une année d'études ou dans une matière donnée. » (Les bases de l'excellence, 1995)


Ce document se veut la pierre angulaire de l'enseignement, de l'apprentissage et de l'évaluation des sciences de la nature; son mandat s'étend dans toutes les écoles (Les bases de l'excellence, 1995). De plus, le « Cadre manitobain en sciences M à 4 » servira dans l'avenir de point de départ pour l'élaboration des documents relatifs aux programmes d'études, tels que les documents de mise en œuvre, le matériel d'appui, le matériel didactique et les outils d'évaluation. Les documents de mise en œuvre (de la maternelle à la 4e année) servent de complément à ce Cadre en fournissant de l'appui aux enseignantes et aux enseignants pour son ainsi que des suggestions de stratégies d'enseignement et d'évaluation.

Ce « Cadre manitobain en sciences M à 4 » est divisé en trois sections :

  • Introduction – cette section décrit l'historique, la vision, les buts et les convictions sur lesquels s'appuie ce Cadre.
  • Principes de base manitobains de la culture scientifique et résultats d'apprentissage généraux – cette section décrit les principes de base manitobains de la culture scientifique, présente l'organisation conceptuelle de l'enseignement des sciences au Manitoba et énumère les résultats d'apprentissage généraux – importants indicateurs de ce que tout élève manitobain devrait savoir et être capable de faire une fois sa formation scientifique au primaire, à l'intermédiaire et au secondaire complétée.
  • Résultats d'apprentissage spécifiques – cette section définit les connaissances, les habiletés et les attitudes que tout élève est censé acquérir et démontrer avec une compétence et une confiance accrues à la fin de chaque année.
*Afin d'alléger la lecture du présent document, le terme « sciences » sera employé pour désigner les sciences de la nature.

Retour au haut de la page



Vision pour une culture scientifique

L'interdépendance mondiale, l'évolution rapide de la technologie et des sciences, la nécessité d'avoir un environnement, une économie et une société durables, et le rôle de plus en plus grand des sciences et de la technologie dans la vie de tous les jours renforcent l'importance d'une culture scientifique. Les personnes qui détiennent une culture scientifique peuvent plus efficacement interpréter l'information, résoudre des problèmes, prendre des décisions éclairées, s'adapter au changement et générer de nouvelles connaissances. L'enseignement des sciences constitue un élément clé dans le développement d'une culture scientifique et la préparation d'un avenir solide pour la jeunesse canadienne.

Ce « Cadre manitobain en sciences M à 4 », tout comme le « Cadre pancanadien en sciences de la nature », vient appuyer et promouvoir la vision d'une culture scientifique.

Le « Cadre pancanadien en sciences de la nature » s'inspire de la vision que tout élève du Canada, quels que soient son sexe et son origine culturelle, aura la possibilité de développer une culture scientifique. Constituée d'un ensemble évolutif d'attitudes, d'habiletés et de connaissances en sciences, cette culture permet à l'élève de développer ses aptitudes liées à la recherche scientifique, de résoudre des problèmes, de prendre des décisions, d'avoir le goût d'apprendre sa vie durant et de maintenir un sens d'émerveillement du monde qui l'entoure.

Diverses expériences d'apprentissage inspirées de ce « Cadre pancanadien en sciences de la nature » fourniront à l'élève de multiples occasions d'explorer, d'analyser, d'évaluer, de synthétiser, d'apprécier et de comprendre les interactions entre les sciences, la technologie, la société et l'environnement, lesquelles auront des conséquences sur sa vie personnelle, sa carrière et son avenir.

(Conseil des ministres de l'Éducation [Canada], 1997)

Buts pancanadiens de la formation scientifique

Afin de promouvoir la culture scientifique, les buts suivants ont été définis dans le « Cadre pancanadien en sciences de la nature » pour l'enseignement des sciences au Canada. Les programmes d'études en sciences de la nature du Manitoba s'en inspirent.

L'enseignement des sciences :

  • encouragera l'élève à développer un sentiment d'émerveillement et de curiosité, accompagné d'un sens critique à l'égard de l'activité scientifique et technologique;
  • amènera l'élève à se servir des sciences et de la technologie pour construire de nouvelles connaissances et résoudre des problèmes, lui permettant d'améliorer sa qualité de vie et celle des autres;
  • préparera l'élève à aborder de façon critique des enjeux d'ordre social, économique, éthique et environnemental liés aux sciences;
  • donnera à l'élève une compétence solide en sciences lui offrant la possibilité de poursuivre des études supérieures, de se préparer à une carrière liée aux sciences et d'entreprendre des loisirs à caractère scientifique convenant à ses intérêts et aptitudes;
  • développera chez l'élève dont les aptitudes et les intérêts varient une sensibilisation à une vaste gamme de carrières liées aux sciences, à la technologie et à l'environnement.

Retour au haut de la page



Convictions au sujet de l'apprentissage, de l'enseignement
et de l'évaluation des sciences

Afin de promouvoir une culture scientifique parmi les citoyennes et citoyens de l'avenir, il est crucial de reconnaître comment l'élève apprend, comment les sciences peuvent être enseignées à leur meilleur et comment l'apprentissage peut être évalué. L'élève est actif et curieux, et ses intérêts, ses habiletés et ses besoins sont uniques. À son entrée à l'école, elle ou il possède déjà un riche bagage de connaissances, d'expériences personnelles et culturelles qui sous-tendent un éventail d'attitudes et de convictions au sujet des sciences et de la vie.

L'élève apprend mieux lorsque son étude des sciences est enracinée dans des activités concrètes, lorsqu'elle s'inscrit dans une situation ou un contexte particulier et lorsqu'elle est mise en application dans la vie de tous les jours. Les idées et la compréhension de l'élève devraient être progressivement étendues et reconstruites au fur et à mesure que l'élève accroît ses expériences et ses habiletés à conceptualiser. L'apprentissage de l'élève exige la formation de liens entre ses nouvelles connaissances et ses connaissances antérieures ainsi que l'ajout de nouveaux contextes et de nouvelles expériences à ses compréhensions actuelles.

Le développement d'une culture scientifique s'appuie sur des situations d'enseignement où l'élève est en mesure de s'approprier les processus suivants :

  • L'étude scientifique : l'élève se pose des questions au sujet des phénomènes naturels, par le biais d'une exploration globale et de recherches ciblées;
  • La résolution de problèmes technologiques (le processus de design) : l'élève cherche à résoudre des problèmes en trouvant diverses façons de mettre en application ses connaissances scientifiques;
  • La prise de décisions : l'élève entreprend des recherches dans le but de mieux cerner des enjeux et d'être en mesure de prendre des décisions réfléchies et éclairées en ce qui les concerne.

C'est à travers ces processus que l'élève découvre la signification des sciences dans sa vie et vient à apprécier la relation entre les sciences, la technologie, la société et l'environnement. Chacun de ces processus constitue un point de départ possible pour l'apprentissage des sciences. Ces processus peuvent comprendre une variété de démarches pédagogiques visant l'exploration d'idées nouvelles, le développement de recherches précises et l'application des idées ainsi apprises.

Pour atteindre cette vision de la culture scientifique, l'élève doit davantage prendre part à la planification, au développement et à l'évaluation de ses propres expériences d'apprentissage. L'élève devrait avoir l'occasion de travailler en collaboration avec ses pairs, de prendre l'initiative d'entreprendre des recherches, de présenter ses conclusions et de réaliser des projets qui démontrent son apprentissage. Éducation et Formation professionnelle Manitoba suggère aux enseignantes et aux enseignants les pistes suivantes pour la planification de stratégies d'enseignement, de mesure, d'évaluation et de transmission des renseignements :

  • Au début d'un bloc d'enseignement, les enseignantes et enseignants et les élèves se réfèrent aux résultats d'apprentissage prévus et déterminent des critères de performance. Il est important que ces critères correspondent, là où il y a lieu, aux résultats d'apprentissage fixés par la province. Une communication ouverte entre les élèves et les enseignantes et enseignants permet de déterminer clairement ce qu'il y a à accomplir, favorisant ainsi le processus d'apprentissage.

  • Lorsque les élèves sont au courant des résultats attendus, ils s'intéresseront davantage à leur apprentissage et seront plus susceptibles d'évaluer leur propre progrès. De plus, ils peuvent participer à la création de critères de mesure et d'évaluation appropriés. Les méthodes d'évaluation doivent être valides, fiables et équitables envers les élèves.

Retour au haut de la page



Partager