Manitoba

Éducation et Formation

Pour commencer

Pour consulter des fichiers en format PDF, Adobe Acrobat Reader doit être installé sur votre ordinateur. Vous pouvez télécharger ce logiciel gratuitement.

Télécharger Adobe Reader

Cadre manitobain de résultats d'apprentissage

Sciences de la nature, secondaire 1

Principes de base manitobains de la culture scientifique

 

A. Nature des sciences et de la technologie

Résultats d'apprentissage généraux

L'élève doit apprendre que les sciences et la technologie sont des activités humaines créatives dont la longue histoire est ancrée dans toutes les sociétés de la planète.

Les sciences constituent une façon de connaître l'Univers. Cet apprentissage repose sur la curiosité, la créativité, l'imagination, l'intuition, l'exploration, l'observation, la capacité de reproduire des expériences, l'interprétation des données et les débats qui en découlent. L'activité scientifique comprend la prédiction, l'interprétation et l'explication de phénomènes naturels et de conception humaine. Bon nombre de personnes expertes en histoire, en sociologie et en philosophie des sciences affirment qu'il n'y a pas qu'une seule méthode établie pour permettre de mener une étude scientifique. Elles croient plutôt que les sciences sont dirigées par un ensemble de théories, de connaissances, d'expériences et de processus ancrés dans le monde physique.


« La production du savoir scientifique est une entreprise essentiellement collective : il n'y a pas de science idiosyncratique. Les modèles et les solutions proposés sont soumis à l'évaluation des pairs qui en apprécient la pertinence logique et expérimentale par rapport au savoir établi. »
(M. Larochelle et J. Désautels, 1992)


Les connaissances et les théories scientifiques sont constamment mises à l'épreuve, modifiées et perfectionnées au fur et à mesure que de nouvelles connaissances et théories les remplacent. À travers l'histoire, plusieurs intervenantes et intervenants d'origines et de formations diverses ont débattu chaque nouvelle observation et hypothèse, remettant ainsi en question des connaissances scientifiques jusqu'alors acceptées. Ce débat scientifique se poursuit encore aujourd'hui, selon un jeu très élaboré de discussions théoriques, d'expériences, de pressions sociales, culturelles, économiques et politiques, d'opinions personnelles et de besoins de reconnaissance et d'acceptation par des pairs. L'élève se rendra compte que bien qu'il puisse y avoir des changements majeurs dans notre compréhension du monde lors de découvertes scientifiques révolutionnaires, une grande partie de cette compréhension est plutôt le fruit de l'accumulation constante et progressive de connaissances.

La technologie se préoccupe principalement de proposer des solutions à des problèmes soulevés lorsque les humains cherchent à s'adapter à l'environnement.

« On peut considérer la technologie comme : un outil ou une machine; un procédé, un système, un environnement, une épistémologie, une éthique; l'application systématique de connaissances, de matériel, d'outils et d'aptitudes pour étendre les capacités humaines. »
(La technologie comme compétence de base : Vers l'utilisation, la gestion et la compréhension des technologies de l'information, 1998)

Il faut bien saisir que la technologie comprend beaucoup plus que les connaissances et les habiletés liées aux ordinateurs et à leurs applications. La technologie est à la fois une forme de connaissances qui utilisent les concepts et les habiletés des autres disciplines, y compris les sciences, et l'application de ces connaissances pour satisfaire à un besoin ou pour résoudre un problème à l'aide de matériaux, d'énergie et d'outils, dont les ordinateurs. La technologie occasionne aussi des effets sur les procédés et les systèmes, sur la société et sur la façon dont les gens pensent, perçoivent et définissent leur monde.

Le « Cadre manitobain en sciences S1 » souligne à la fois les distinctions et les relations entre les sciences et la technologie. La figure 1 illustre comment les sciences et la technologie diffèrent dans leur but, leur procédé et leur produit, bien qu'en même temps elles interagissent entre elles.

Fig. 1 : Les sciences et la technologie : Leur nature et leurs interactions.
Tiré de Science and technology Education for the Elementary Years: Frameworks for Curriculum and Instruction, par Bybee, Rodger W, ©The Network, Inc. (adaptation autorisée).

Les sciences et la technologie : leur nature et leurs interactions

Les résultats d'apprentissage généraux (RAG) suivants définissent les attentes liées à ce premier principe de base. (Pour une liste complète des RAG manitobains, voir l'annexe 1.)

Résultats d'apprentissage généraux
A. Nature des sciences et de la technologie

Une fois sa formation scientifique au primaire, à l'intermédiaire et au secondaire complétée, 

l'élève sera apte à :

A1.

reconnaître à la fois les capacités et les limites des sciences comme moyen de répondre à des questions sur notre monde et d'expliquer des phénomènes naturels;
 

A2.

reconnaître que les connaissances scientifiques se fondent sur des données, des modèles et des explications et évoluent à la lumière de nouvelles données et de nouvelles conceptualisations;
 

A3.

distinguer de façon critique les sciences de la technologie, en fonction de leurs contextes, de leurs buts, de leurs méthodes, de leurs produits et de leurs valeurs;
 

A4.

identifier et apprécier les contributions qu'ont apportées des femmes et des hommes issus de diverses sociétés et cultures à la compréhension de notre monde et à la réalisation d'innovations technologiques;
 

A5.

reconnaître que les sciences et la technologie interagissent et progressent mutuellement.
 

Les cinq principes de base manitobains
A.   Nature des sciences et de la technologie
B.   Sciences, technologie, société et environnement (STSE)
C.   Habiletés et attitudes scientifiques et technologiques
D.   Connaissances scientifiques
E.   Concepts unificateurs
Schéma conceptuel

Liste complète des résultats d'apprentissage généraux (RAG)


Retour au haut de la page



Partager