Apprentissage de rétablissement

Version imprimable ( 210 Ko)

L’apprentissage continu

Le ministère de l’Éducation du Manitoba, les divisions scolaires, les écoles et les principaux intervenants s’efforcent d’assurer la sécurité et le bien-être des élèves et des éducateurs pendant la pandémie de la COVID-19. La suspension sans précédent de l’apprentissage en salle de classe exige que l’on accorde la priorité à l’apprentissage et à l’évaluation de façon continue pour tous et que l’on adopte une approche réfléchie et prudente lors de la reprise des cours en classe.

Retour au haut de la page


L’apprentissage de rétablissement : une définition

L’apprentissage de rétablissement est un processus qui permet aux élèves manitobains de passer de l’apprentissage à distance à l’apprentissage à l’école, tout en tenant compte du bien-être mental et physique et de la réussite scolaire.

Étant donné la situation actuelle, l’on s’attend à ce qu’il y ait, lors du retour en classe, une gamme plus large que d’habitude d’écarts et de besoins d’apprentissage qui exigeront des mesures de soutien et des plans d’apprentissage supplémentaires. Les besoins en matière de soutiens supplémentaires seront identifiés dans chacun des bulletins scolaires au mois de juin. Ces besoins seront déterminés par :

  • la participation de l’élève à l’apprentissage à distance;
  • l’évaluation par l’enseignant de l’apprentissage qui a eu lieu pendant cette période. (Cela comprend les situations suivantes : un élève n’a pas été en mesure de terminer le travail tel que prévu, il n’a pas fait preuve du niveau de compréhension nécessaire ou n’a pas obtenu les résultats requis, ou il n’a pas satisfait à toutes les exigences des cours.)

L’apprentissage de rétablissement est un processus souple comprenant des adaptations et une différenciation qui devront être appliquées au cours des mois et des années à venir. L’objectif est de définir les besoins d’apprentissage de façon coordonnée, collaborative et délibérée afin d’assurer un apprentissage accéléré.

Retour au haut de la page


Les principes de la planification

  • L’apprentissage de rétablissement
    • est une orientation positive qui favorise la réussite à l’avenir;
    • rejoint les élèves là où ils sont dans leur processus d’apprentissage et dans leur transition de l’apprentissage à distance au milieu de la salle de classe;
    • reconnaît la diversité des expériences que les élèves et les éducateurs ont vécues pendant la suspension de l’apprentissage en salle de classe;
    • reconnaît l’ensemble des besoins des élèves, en particulier ceux qui sont identifiés comme étant les plus vulnérables en raison de la suspension de l’apprentissage en salle de classe et de l’impact de la pandémie de la COVID-19.
  • Il n’existe pas de programme ou de bloc de cours « d’apprentissage de rétablissement » tout fait. La mise en œuvre de l’apprentissage de rétablissement variera selon les tranches d’années scolaires, les groupements et les contextes scolaires.
  • Le processus d’apprentissage de rétablissement comprend les mesures suivantes :
    • aborder de façon délibérée le bien-être mental des élèves et du personnel lors de la reprise des cours en salle de classe;
    • planifier différentes périodes et divers types d’apprentissage de rétablissement en fonction des besoins essentiels des élèves;
    • assurer la planification en collaboration avec les élèves, les parents/gardiens, d’autres enseignants et le personnel des services aux élèves.

Retour au haut de la page


Lignes directrices

  • Tous les élèves recevront une note finale et un bulletin scolaire au mois de juin, tel qu’indiqué dans le plan d’intervention relativement à la COVID-19 du ministère de l’Éducation du Manitoba. Les notes seront déterminées, au minimum, à partir de leur rendement au moment de la suspension de l’apprentissage; par contre, les élèves auront l’occasion d’améliorer leur note.
  • Lors de leurs évaluations du rendement des élèves, les enseignants doivent se reporter au Bulletin scolaire provincial du Manitoba : politiques et lignes directrices. Les enseignants détermineront une note finale pour les élèves en fondant leur jugement professionnel sur l’ensemble des preuves recueillies jusqu’à la fin de l’année scolaire en cours et en tenant compte des obstacles auxquels ont été confrontés certaines familles pendant la période d’apprentissage à distance.
    • Les élèves de la 1re à la 6e année continueront d’être évalués à l’aide de l’échelle 1 à 4.
    • Les élèves de la 7e et de la 8e année seront évalués à l’aide de l’échelle 1 à 4 dans les catégories et d’un pourcentage pour la note finale.
    • Les élèves de la 9e à la 12e année seront évalués à l’aide des pourcentages, sauf disposition contraire dans le document de politique.
  • Le bulletin scolaire indique le rendement des élèves et leurs comportements d’apprentissage. Les remarques des enseignants qui figurent dans le bulletin détermineront si les élèves ont acquis les apprentissages pour réussir au prochain niveau scolaire et si un apprentissage continu pourrait s’avérer nécessaire. Les enseignants doivent fournir un résumé des résultats d’apprentissage qu’ils ont abordés en salle de classe et en ligne, les points forts des élèves et les domaines dans lesquels ils doivent s’améliorer.
  • On demandera aux enseignants de documenter dans quelle mesure les élèves ont participé à l’apprentissage à distance au cours de la période du 23 mars 2020 à la fin de l’année scolaire; pour ce faire, ils utiliseront la catégorie de comportements liés à l’apprentissage intitulée « Participation active à l’apprentissage ». Conformément au Bulletin scolaire provincial du Manitoba : politiques et lignes directrices, les informations du bulletin scolaire ne doivent s’appliquer qu’à la période actuelle. Dans le cas de la maternelle à la 8e année, les remarques comprises dans le bulletin scolaire peuvent être globales; pour la 9e à la 12e année, les remarques doivent être délimitées par sujet.
  • Dans les bulletins de la 1re à la 12e année, les enseignants appliqueront l’échelle d’évaluation des comportements d’apprentissage pour indiquer la gamme de participation à l’apprentissage à distance, de la façon suivante :
    • Constamment : Les élèves ont toujours (ou presque toujours) participé à l’apprentissage à distance (en ligne, à contenu papier ou une combinaison des deux) et ont terminé leurs travaux scolaires; le suivi des progrès s’est fait en tout temps.
    • Souvent : Les élèves ont participé plus de la moitié du temps et ont terminé environ la moitié de leurs travaux scolaires; un certain suivi des progrès a été possible.
    • Parfois : Les élèves ont participé moins de la moitié du temps à l’apprentissage à distance. La participation aux activités d’apprentissage a été limitée et, par conséquent, l’évaluation des progrès a été limitée.
    • Rarement : Les élèves n'ont jamais (ou presque jamais) participé à l’apprentissage à distance et l’évaluation des progrès n’a pas été possible.
  • Conformément aux lignes directrices énoncées dans le document Politique provinciale d’évaluation : Maternelle à 12e année, la décision de faire monter un élève au niveau d’études suivant (de la maternelle à la 8e année) et d’attribuer des crédits ou non (de la 9e à la 12e année) appartient au directeur d’école, en consultation avec les enseignants, les parents et d’autres spécialistes, le cas échéant. Les élèves ne devraient en aucun cas être pénalisés en raison de la pandémie de la COVID-19 ou des obstacles à la réussite et à la participation pendant la suspension de l’apprentissage en classe. Il importe de faire des efforts particuliers afin d’appuyer et d’engager tous les élèves qui participent à l’apprentissage à distance, notamment en ce qui concerne les élèves de 12e année. Pour obtenir plus de renseignements à ce sujet, voir le document Politique provinciale d’évaluation, maternelle à 12e année, responsabilité, honnêteté et passage ou non au niveau d’études suivant.

Apprentissage, évaluation et rendement : de la maternelle à la 8e année

  • Les élèves de la maternelle à la 8e année passeront à la prochaine année scolaire en septembre et ne doivent pas se voir attribuer la note Cours incomplet dans le bulletin de juin 2020.
  • Étant donné qu’on a conseillé aux enseignants de se concentrer sur la littératie et la numératie, les évaluations et les remarques des enseignants devraient également se concentrer sur ces domaines. Dans le cas des sciences, des sciences sociales, de l’éducation physique et de l’éducation à la santé ainsi que des arts, les élèves doivent être évalués comme pouvant terminer. Si l’apprentissage formel supplémentaire dans ces domaines n’a pas été évalué d’avril à juin, la note finale peut être fondée sur le jugement de l’enseignant du rendement démontré à compter du 20 mars 2020.

Apprentissage, évaluation et rendement : de la 9e à la 12e année

  • Les élèves de la 9e à la 12e année recevront, au minimum, les notes qui étaient en vigueur lors de la suspension des cours. Si les élèves n’étaient pas en voie de réussir un cours en date du 20 mars 2020 et qu’ils n’améliorent pas leur note au cours du reste du semestre, aucun crédit ne leur sera accordé. Les seules exceptions sont les suivantes :
    • Les nouveaux arrivants qui suivent des cours de littératie, de matières scolaires et de langue qui n’ont pas encore réalisé leurs attentes d’apprentissage pour ces cours peuvent se voir attribuer la note Cours incomplet.
    • Les élèves en éducation physique/éducation à la santé 30S et 40S qui étaient en voie de terminer leurs heures de cours ou leurs modules en date du 20 mars 2020 recevront un crédit pour le cours. Les élèves qui n’ont pas terminé d’heures ou de modules avant cette date et qui n’ont pas soumis d’heures ou de modules après cette date se verront attribuer la note Cours incomplet.
  • Pour s’assurer que les élèves respectent les reconnaissances professionnelles de l’industrie ou les exigences d’Apprentissage Manitoba, des efforts particuliers seront déployés pour permettre aux élèves d’achever la formation pratique en vue de combler les lacunes une fois que les écoles seront de nouveau ouvertes.
  • Les élèves en voie d’obtenir leur diplôme ou admissibles à l’être en date du 20 mars 2020 ainsi que les élèves qui ont amélioré leur note à une note de passage recevront un crédit pour les cours auxquels ils étaient inscrits. Comme c’est toujours le cas, les élèves qui ont acquis suffisamment de crédits pour obtenir leur diplôme pourront l’obtenir.

Retour au haut de la page


Aller de l’avant lors de la reprise des cours en salle de classe

  • Lors de la reprise des cours en salle de classe, les écoles planifieront des périodes de réorientation vers les routines de classe, de rétablissement de la communauté et des relations scolaires et de planification de l’enseignement. En septembre 2020, les éducateurs auront recours à leurs processus d’évaluation actuels ainsi qu’aux renseignements concernant les besoins de rétablissement qui figuraient dans le bulletin de juin 2020.
  • Les enseignants des années précédentes consulteront ceux de l’année en cours afin de planifier une bonne transition. Les familles pourront contribuer des idées au sujet des expériences des élèves face à l’apprentissage à distance. Les écoles devront s’assurer qu’elles ont suffisamment de soutiens en place pour faciliter ce dialogue et cette planification conjointe entre collègues, parents et élèves.
  • L’apprentissage de rétablissement variera en fonction des possibilités et des contraintes de l’année scolaire. Les écoles sont invitées à élaborer des méthodes d’apprentissage flexibles dans lesquelles la mise en œuvre de l’apprentissage de rétablissement varie en fonction des besoins des élèves, des possibilités et des contraintes du calendrier scolaire et des ressources. (Voir UNESCO COVID-19 Response Sector Brief : Prepare for School Reopening.)
  • Bien qu’une plus grande planification à l’échelle du système soit nécessaire, y compris des stratégies d’engagement des enseignants, les points suivants seront intégrés à la planification.
    • Lors de la reprise des cours, des équipes scolaires devront revoir la diversité des expériences qu’ont vécues les élèves et les éducateurs pendant la suspension des cours et aborder de façon délibérée le bien-être mental de leur communauté scolaire.
    • Les élèves les plus vulnérables à la suite de la perturbation de leur apprentissage auront besoin de soutiens supplémentaires lors de la reprise des cours afin qu’ils puissent réaliser leur plein potentiel sur le plan de l’apprentissage à leur niveau scolaire.
    • Les écoles devront prévoir des périodes plus ou moins longues, ainsi que des modèles et des stratégies d’apprentissage de rétablissement qui sont conformes aux besoins des élèves, aux niveaux scolaires, aux matières enseignées et aux contextes scolaires.
    • D’autres éclosions de la COVID-19 pourraient survenir au cours des 18 à 24 prochains mois; l’apprentissage de rétablissement et d’autres façons de répondre aux besoins d’apprentissage seront pris en considération dans le cadre de cette planification.

Retour au haut de la page