Mona Moquin – Pimipahtawi Maskwa Iskwew (Running Bear Women)

Septembre 2019

Mona Moquin photo

  • Collectivité d’origine :
    La Broquerie, Manitoba
  • Identité culturelle :

    Métisse de la rivière Rouge avec des ancêtres Français, Cris et Anishinaabes.

  • Poste actuel :
    Enseignante
  • Éducation et formation :
    J’ai obtenu mon baccalauréat ès arts en 2013 et mon baccalauréat en éducation en 2016. Présentement, je suis inscrite aux études supérieures en inclusion à l’Université du Manitoba. J’ai hâte de commencer ma maîtrise.
« Ce n’est pas facile, mais nous pouvons tous aider à garder Notre mère nourricière, la Terre propre. »

Quels obstacles avez-vous eu à affronter et comment les avez-vous surmontés?
J’ai eu beaucoup de difficultés à l’école secondaire. J’ai dû travailler très fort pour réussir mes cours. Après quelques années de travail à temps partiel, j’ai finalement eu le courage de m’inscrire à l’université (je dis merci à mon directeur d’école secondaire pour ses encouragements). Lorsque j’ai annoncé à ma famille et à mes amis que j’allais étudier à l’université, ils m’ont beaucoup encouragée et motivée à essayer pendant un semestre ... et beaucoup de semestres après, me voici en train d’enseigner!

Qu’est-ce qui ou quelle est la personne qui vous a inspirée à poursuivre la profession que vous exercez maintenant?
Mon directeur d’école secondaire, Luc Brémault. C’est un homme merveilleux très attaché aux élèves et à leur éducation. Il m’a motivée à faire ce que je voulais, c’est-à-dire enseigner. D’autres enseignants et une professeure (Paulette Fournier-Jones, Raynald Dupuis et Laura Sims) ont aussi vu mes forces et n’ont jamais cessé d’espérer que j’allais réussir, même si parfois j’étais têtue. J’excellais dans mes cours d’arts plastiques. J’y retrouvais la quiétude et je me sentais valorisée dans mes expressions artistiques. Ces enseignants m’ont inspirée et continuent à m’inspirer d’être une meilleure personne, mais aussi d’être une meilleure enseignante. Je me sens privilégiée de les avoir rencontrés.

Quelles décisions importantes avez-vous prises qui vous ont aidée à être là où vous êtes aujourd’hui?
Je ne suis pas sûre que ce que je vais dire peut être qualifié de « déterminant », mais c’est une décision que j’avais faite et qui a changé mes priorités. Pendant mes études, au lieu de me trouver un deuxième emploi à temps partiel, j’avais choisi de faire du bénévolat. Je valorise mes racines françaises et métisses et je veux redonner à mes collectivités. Je suis membre active de plusieurs comités provinciaux sans but lucratif. J’apprends beaucoup de choses et je rencontre tant de très bonnes personnes en faisant du bénévolat. En fin de compte, je m’épanouis en tant que personne et j’en tire de très bonnes choses.

Message d’encouragement :
Un message qui me revient sans cesse c’est d’être gentil, de n’avoir aucune idée préconçue et de garder l’esprit ouvert. Nous sommes tous des humains et nous voulons tous être heureux. Chaque personne mérite les mêmes droits de la personne. Nous devrions tous nous soucier de nos voisins et de leurs droits. J’aimerais également encourager les autres à réfléchir activement à leur empreinte carbonne. J’aimerais voir un environnement plus sain. Ce n’est pas facile, mais nous pouvons tous aider à garder Notre mère nourricière, la Terre propre.