La littératie avec les TIC
dans tous les programmes d'études
Continuum de développement

Accueil M-12 > Accueil TIC > La littératie avec les TIC

Glossaire

Animation : La création d'animations pour l'apprentissage donne aux élèves des occasions d'appliquer de nouvelles connaissances et de représenter graphiquement des concepts et des idées. Les élèves peuvent créer des animations pour illustrer des tendances, des cycles, des changements progressifs ou des rapports de cause à effet. La nature interactive et visuelle des animations graphiques permet aux élèves de démontrer d'une façon différente ce qu'ils ont appris.

Apprentissage collaboratif : L'apprentissage collaboratif est une technique applicable en classe. Dans toutes les situations où les personnes étudient en groupe, cette technique propose une façon de traiter les gens qui respecte et met en évidence les habiletés et les contributions de chaque membre du groupe. Les pouvoirs sont partagés et les responsabilités à l'égard des actes du groupe sont acceptées par tous ses membres. Le principe de base de l'apprentissage collaboratif est l'établissement d'un consensus par la coopération avec les membres du groupe.

Apprentissage fondé sur les problèmes : L'apprentissage fondé sur les problèmes est une démarche d'apprentissage axée sur le processus de résolution de problèmes et d'acquisition des connaissances. La démarche est également fondée sur l'exploration-recherche lorsque les élèves créent activement le problème.

Bases de données : Les bases de données permettent aux élèves d'enregistrer des données, d'analyser des rapports et des tendances, d'organiser les données issues des recherches et de faire des comparaisons. À mesure que les élèves acquièrent des compétences dans l'usage des bases de données, ils peuvent appliquer ces compétences dans le contexte de l'analyse des questions et des concepts se rapportant à leur recherche. Les élèves peuvent utiliser les fonctions de base de données d'un logiciel tableur de la même manière.

Chiffrier : Les chiffriers permettent aux élèves d'enregistrer des données, de calculer des valeurs et de créer des graphiques afin d'analyser les relations et les tendances. À mesure que les élèves acquièrent des compétences dans l'usage des chiffriers, ils peuvent appliquer ces compétences dans le contexte de l'analyse des questions et des concepts se rapportant à leur recherche.

Communauté d'apprentissage : Une communauté scolaire d'apprentissage se compose d'élèves, de parents, d'enseignants et d'administrateurs.

Comportement observable : La théorie de l'apprentissage d'Albert Bandura explique qu'une grande partie de l'apprentissage des êtres humains se produit par l'observation du comportement des autres. Cette théorie est de nos jours fréquemment appelée le modèle ou la théorie de « l'apprentissage social ». Un comportement observable devrait être enregistré à l'aide de termes compréhensibles et positifs qui décrivent ce que l'apprenant actif PEUT faire. Les descripteurs énoncés dans le Continuum ont été établis à partir d'observations d'enseignants sur des élèves du Manitoba qui utilisent les TIC pour apprendre en classe.

Constructivisme : Le constructivisme est une théorie d'apprentissage qui encourage les enseignants :

  • à proposer des problèmes qui commencent à intéresser les élèves – contexte authentique de l'apprentissage
  • à organiser l'apprentissage autour de concepts primaires - questions essentielles
  • à rechercher les points de vue des élèves et à leur accorder de l'importance
  • à adapter le programme d'études en fonction des suppositions des élèves
  • à renforcer les connaissances antérieures des élèves
  • à évaluer l'apprentissage des élèves dans le contexte de l'enseignement

Continuum : « Un continuum est une représentation visuelle du développement de la littératie au moyen de descripteurs illustrant les stades de développement de l'apprentissage. Le continuum sert à surveiller les progrès et la croissance afin de soutenir l'apprentissage (au fil du temps). » (Hill) [traduit]

Continuum de développement : Un continuum de développement est un outil d'évaluation qui décrit des comportements observables (connaissances, habiletés et stratégies, raisonnement et attitudes) pendant les processus d'apprentissage ou des performances authentiques. Un continuum de développement décrit la croissance et le succès des élèves au fil du temps. Il peut être utilisé par les élèves, les enseignants et les parents pour comprendre ce en quoi consiste l'apprentissage, pour déterminer les étapes suivantes ou les objectifs d'apprentissage et pour rendre compte des progrès et des accomplissements des élèves. Pour plus d'information, consultez le document Indépendants ensemble : au service de la communauté apprenante à niveaux multiples.

Création de pages Web : La création de pages Web permet aux élèves de démontrer ce qu'ils ont appris devant un auditoire authentique. Elle leur donne en situation réelle une occasion de faire la synthèse de leurs nouvelles connaissances et de présenter leurs interprétations de manière créative en combinant du texte, des images, des clips audio et des liens vers des sources supplémentaires afin d'étayer leurs idées.

Critères : Les critères sont des descripteurs clairs de ce qui caractérise un processus, une performance, une démonstration ou un produit de haute qualité. À mesure que les élèves saisissent le sens et acquièrent une compréhension approfondie des concepts, leur capacité à générer des critères évolue et la qualité des critères qu'ils produisent s'améliore. Pour plus d'information, consultez le document Indépendants ensemble : au service de la communauté apprenante à niveaux multiples.

Délégation graduelle des responsabilités : La délégation graduelle des responsabilités encourage les élèves à accepter une responsabilité accrue pour leur propre apprentissage et à devenir des apprenants auto-dirigés plutôt que dirigés par l'enseignant. Ce transfert de responsabilités peut se décomposer en trois étapes :

  1. modélisation et échafaudage
  2. entraînement dirigé
  3. application et métacognition

Descripteur : Les descripteurs sont des énoncés qui décrivent les comportements observables des élèves. Le Continuum renferme 33 descripteurs, qui sont divisés en deux catégories – le domaine cognitif et le domaine affectif. Dans chaque domaine, les descripteurs sont organisés en « grandes idées » et chacune de ces idées se situe dans l'un des trois stades suivants : Connaissance – Compréhension – Prise de conscience; Analyse – Mise en application – Conviction; Synthèse – Évaluation - Valorisation.

Domaine affectif : La partie du Continuum relevant du domaine affectif contient des descripteurs du comportement des élèves relativement à l'attitude et la motivation. Les descripteurs du domaine affectif sont organisés en séquence de développement élaborée en trois stades relatifs à la littératie avec les TIC : Connaissance – Compréhension – Prise de conscience; Analyse – Mise en application – Conviction; Synthèse – Évaluation - Valorisation.

Domaine cognitif : La partie du Continuum relevant du domaine affectif contient des descripteurs du comportement des élèves relativement à l'apprentissage par l'exploration-recherche, que l'on trouve dans les langues, les mathématiques, les sciences de la nature et les sciences humaines. Les descripteurs du domaine cognitif sont organisés en une séquence de développement élaborée en trois stades de raisonnement relatifs à la littératie avec les TIC : Connaissance – Compréhension – Prise de conscience; Analyse – Mise en application – Conviction; Synthèse – Évaluation - Valorisation.

Droit d'auteur : Il est important de tenir compte des questions relatives au droit d'auteur lorsque les élèves utilisent de l'information et des images obtenues sur Internet et dans d'autres sources électroniques ou imprimées. Il faut obtenir une permission en bonne et due forme et mentionner la source du matériel utilisé, le cas échéant. Pour en savoir plus sur la législation relative au droit d'auteur au Canada, consultez le site Web de la Direction des ressources éducatives françaises du ministère de l'Éducation.

Échafaudage : L'échafaudage consiste en des démarches ou des stratégies d'enseignement qui mettent à contribution les connaissances antérieures sur un sujet ou un concept donné ou qui fournissent une aide ou un soutien ajustable et temporaire à l'élève pendant son apprentissage. Pour plus d'information, consultez le document Indépendants ensemble : au service de la communauté apprenante à niveaux multiples.

Éditique : L'éditique donne aux élèves des possibilités de faire la synthèse de nouvelles connaissances et de représenter ce qu'ils comprennent de façon créative, à l'aide notamment de textes, d'images, de cartes et de diagrammes, pour communiquer de l'information et des concepts. Les élèves devraient définir l'objectif du produit fini (une fois les activités d'éditique terminées) et planifier de manière à ce que ce produit serve efficacement cet objectif pour l'auditoire visé. Parmi les produits que les élèves peuvent élaborer à l'aide de l'éditique, mentionnons les brochures, les affiches et les bulletins.

Enseignement explicite : « L'enseignement explicite est une méthode systématique pour présenter du matériel par petites étapes, en faisant des pauses pour vérifier si les élèves comprennent bien et en sollicitant une participation active et efficace de tous les élèves » (Rosenshine) [traduit]. Cette méthode repose sur une séquence formée de six fonctions pédagogiques :

  1. révision quotidienne
  2. présentation de matériel nouveau
  3. entraînement dirigé
  4. corrections et rétroaction
  5. entraînement indépendant
  6. révisions hebdomadaires et mensuelles.

Évaluation : L'évaluation est le processus systématique consistant à recueillir et à interpréter de l'information sur ce qu'un élève sait, peut faire et apprend à faire. L'évaluation de l'élève est intégrée à l'apprentissage et à l'enseignement et implique la communauté d'apprentissage dans des observations éclairées, de la rétroaction descriptive, de la réflexion, l'établissement d'objectifs, l'ajustement de l'enseignement et la célébration de l'apprentissage.

Évaluation de l'apprentissage : L'évaluation de l'apprentissage est sommative et consiste en l'établissement de la qualité de l'apprentissage qui a eu lieu à la fin d'une unité ou d'un thème, d'une session, d'un semestre ou d'une année scolaire. Des normes et des résultats d'apprentissage précis servent de points de référence et les niveaux scolaires peuvent être les balises pour la communication des résultats.

Évaluation formative : L'évaluation formative est le processus de collecte continue d'information au cours de l'enseignement (ce que les enseignants voient et entendent) pour établir ce que les élèves savent et peuvent faire et pour fournir de la rétroaction descriptive afin d'améliorer l'apprentissage et de l'alimenter. En général, la rétroaction se rattache directement aux objectifs d'apprentissage des élèves et fait mention des critères générés par les élèves. Pour plus d'information, consultez le document Indépendants ensemble : au service de la communauté apprenante à niveaux multiples.

Évaluation pour l'apprentissage : L'évaluation pour l'apprentissage est formative et consiste à faire participer les élèves et les enseignants dans un dialogue permanent, la rétroaction descriptive et la réflexion tout au long de l'enseignement.

Évaluation sommative : L'évaluation sommative est la célébration, le résumé, l'évaluation ou le jugement atteint à la fin d'une unité ou d'un thème, d'une session, d'un semestre ou d'une année scolaire en fonction des prestations ou des produits et des données issues de l'évaluation formative. Pour plus d'information, consultez le document Indépendants ensemble : au service de la communauté apprenante à niveaux multiples.

Grandes idées : Les grandes idées décrivent des catégories de descripteurs dans le Continuum. Mentionnons à titre d'exemples de ces idées Rassembler et comprendre, Produire et démontrer sa compréhension, Responsabilité et éthique et Motivation et confiance.

Graphiques : Les élèves peuvent utiliser des logiciels de création graphique pour illustrer les concepts et les idées qu'ils étudient, et pour y joindre une légende lorsque cela s'impose. Ils peuvent créer des images qu'ils importeront ensuite dans d'autres logiciels de traitement de texte, de présentation ou autres. Ils peuvent modifier et adapter des images créées antérieurement en fonction de nouvelles interprétations, à mesure qu'ils acquièrent de l'information supplémentaire et qu'ils bâtissent leur savoir.

Littératie avec les TIC : La littératie avec les TIC est le choix et l'usage responsables des TIC pour soutenir la pensée critique et créative liée à l'information textuelle, numérique, visuelle et orale afin de planifier et de remettre en question, de recueillir et d'ordonner, de produire et de montrer une bonne compréhension, de communiquer et de réfléchir à leur apprentissage. Une personne versée en littératie doit avoir de bonnes compétences en littératie avec les TIC.

Messagerie électronique : La messagerie électronique offre aux élèves des possibilités véritables de communiquer avec d'autres. Les élèves formulent des idées et de l'information en rédigeant leur courriel et analysent la pertinence et l'exactitude des réponses qu'ils reçoivent par le même moyen. Ils peuvent l'utiliser pour effectuer des entrevues, demander de l'information, poser des questions, énoncer des points de vue, envoyer de la rétroaction ou partager des interprétations sur un sujet ou une question. Les élèves devraient définir l'objet de leurs communications électroniques, utiliser des termes respectueux et faire preuve de prudence dans l'usage de cette technologie.

Modèle d'enseignement explicite : Voir « Enseignement explicite ».

Observation : L'observation est une méthode d'évaluation en classe significative, systématique et cumulative qui est axée sur ce que l'apprenant sait et peut faire dans une variété de contextes authentiques afin d'alimenter l'enseignement, de renforcer l'apprentissage et de mesurer ou d'évaluer le rendement. Pour plus d'information, consultez le document Indépendants ensemble : au service de la communauté apprenante à niveaux multiples.

Organisateurs graphiques : Les organisateurs graphiques sont des outils qui aident les élèves à réfléchir, à organiser, à comprendre et à représenter les textes et les idées. Comme genres d'organisateurs graphiques, mentionnons les cadres de raisonnement, les toiles, les cartes de raisonnement, les cartes sémantiques et les schémas conceptuels.

Pensée créative : La pensée créative est divergente. Elle consiste en la découverte de démarches et de possibilités diverses et en la production d'idées.

Pensée critique : La pensée critique est convergente. Elle consiste en l'application de critères pour juger l'exactitude, la pertinence, la crédibilité, l'impartialité et le parti pris de l'information.

Performances : Les performances sont de véritables démonstrations par lesquelles les élèves montrent de quelle façon ils ont appliqué les connaissances, les compétences et les stratégies ainsi que les attitudes acquises grâce à l'enseignement et à la pratique. L'évaluation des performances repose sur des critères qui, pour l'évaluation sommative, peuvent être intégrés à une rubrique afin de décrire la qualité de la performance. Pour plus d'information, consultez le document Indépendants ensemble : au service de la communauté apprenante à niveaux multiples.

Plagiat : Le plagiat est le vol d'une propriété intellectuelle et l'appropriation du fruit du raisonnement de quelqu'un d'autre. Le problème du plagiat prend de plus en plus d'importance à mesure que les élèves commencent à utiliser Internet et d'autres sources électroniques, compte tenu de la facilité avec laquelle on peut copier-coller de l'information dans un fichier électronique.

Pratique prometteuse : Une pratique prometteuse est une activité d'apprentissage et d'enseignement dont le fondement théorique se situe dans les recherches sur lesquelles reposent les programmes d'études actuels (constructivisme social).

Portfolio électronique : Un portfolio électronique est un recueil significatif de travaux électroniques des élèves au fil du temps, qui sert de preuve de l'apprentissage et du rendement. Le choix des travaux inclus au portfolio se fait en fonction des objectifs d'apprentissage des élèves et des critères établis par les enseignants ou les élèves (ou ces deux groupes ensemble) et se fonde sur l'autoévaluation et la réflexion. L'évaluation du portfolio touche à la fois le processus et le produit. Les portfolios deviennent des outils très efficaces d'évaluation axée sur les élèves à partager avec la collectivité de l'apprentissage.

Présentations multimédia : Les présentations multimédias permettent aux élèves de faire la synthèse de leurs nouvelles connaissances et de communiquer leurs interprétations. Les élèves peuvent les utiliser pour représenter leurs interprétations de manière créative en combinant du texte, des images, des clips audio et des liens vers des sources supplémentaires afin d'étayer leurs idées. Ces présentations sont souvent créées en collaboration et visent à être partagées avec un auditoire plus vaste. Lors de la planification de leurs présentations multimédia, les élèves devraient tenter de définir la structure et la forme qui leur permettront de communiquer le plus efficacement possible avec l'audience visée.

Preuve (ou élément probant) : La preuve est l'information recueillie par l'observation des élèves qui utilisent les TIC pour apprendre en classe. Les preuves peuvent servir à étayer les descripteurs.

Profil : Un profil est un résumé ou un portrait des connaissances, des habiletés et des stratégies, du raisonnement et des attitudes d'un élève donné à un moment donné.

Protection de la vie privée : La protection de la vie privée est un concept important en notre ère d'information et de communications instantanées. À mesure que les élèves commencent à envoyer par courriel de l'information vers d'autres sites ou à publier sur Internet, il faut tenir compte de la politique de la division scolaire sur l'usage acceptable en ce qui concerne la publication de photos, de textes et du nom des élèves.

Question essentielle ou d'orientation : Une question essentielle ou d'orientation exige que les élèves prennent une décision ou planifient la marche à suivre. La formulation d'une telle question aide les élèves à cibler leur exploration-recherche. La question sera au centre de la recherche de l'élève.

Question fondamentale : Une question fondamentale fournit par la réponse qui y est donnée les faits nécessaires pour répondre à la question essentielle. Ces questions fondamentales sont souvent des questions du genre « qu'est-ce que c'est… ».

Question générée par les élèves : En formulant leurs propres questions, les élèves peuvent cibler et planifier leur exploration-recherche et cerner les objectifs de leur apprentissage. Lorsque les élèves cherchent des réponses aux questions qui leur semblent importantes, ils sont plus motivés pour apprendre, ce qui mène à une compréhension approfondie.

Question initiale : Les questions initiales sont les premières questions que les élèves posent au début de leur exploration-recherche. Ces questions sont issues des connaissances antérieures des élèves ou de leur curiosité. Pour plus d'information, consultez le document Indépendants ensemble : au service de la communauté apprenante à niveaux multiples.

Rubrique : Une rubrique est un ensemble de critères décrivant les niveaux de performance (ce à quoi le rendement devrait ressembler). Les rubriques devraient être élaborées à partir de critères générés par les élèves et avec la participation de ceux-ci. Les rubriques peuvent servir à mesurer la performance dans le cadre d'évaluations sommatives à la fin d'une unité ou d'un thème, d'une session, d'un semestre ou d'une année scolaire. Pour plus d'information, consultez le document Indépendants ensemble : au service de la communauté apprenante à niveaux multiples.

Schématisation conceptuelle : La schématisation conceptuelle consiste en l'organisation visuelle des idées et de l'information. Elle aide les élèves à déterminer les tendances et les rapports, à exploiter les connaissances antérieures et à stimuler la pensée créative. À mesure que les élèves acquièrent de l'information nouvelle, ils peuvent organiser des idées supplémentaires graphiquement afin d'intégrer leurs nouvelles connaissances, de renforcer leur compréhension conceptuelle, de repérer les méprises et de clarifier leurs pensées. Les stratégies qui ont recours à la schématisation conceptuelle comprennent des activités de remue-méninges (mise en situation), l'élaboration d'un plan de recherche (acquisition) et l'affichage de nouveaux liens et de nouvelles relations (mise en application).

Sécurité de l'usage d'Internet : La sécurité des élèves est un élément important à chaque fois que les élèves ont accès aux TIC en ligne. La plupart des divisions scolaires ont élaboré une politique sur l'usage acceptable qui énonce à l'attention des élèves et des parents les genres de comportements qui sont acceptables et ceux qui ne le sont pas lorsque les élèves utilisent les TIC, dont Internet.

Simulations : Les élèves peuvent interagir avec des logiciels de simulation afin de découvrir de nouveaux concepts et de nouvelles idées. Les simulations donnent accès à un environnement permettant aux élèves d'étudier et d'expérimenter des situations authentiques qui seraient sans cela inaccessibles en classe, ou encore de faire ou de remettre en question des hypothèses au sujet de ces situations. Elles donnent aux élèves l'occasion de visualiser des interactions complexes et dynamiques et de parvenir à une compréhension plus profonde que celle obtenue par la lecture.

Stades : Le Continuum comprend trois stades de développement : Connaissance – Compréhension – Prise de conscience; Analyse – Mise en application – Conviction; Synthèse – Évaluation - Valorisation. Ces stades s'inspirent de la taxonomie des objectifs pédagogiques de Bloom et Krathwohl.

Systèmes d'information géographique : Les systèmes d'information géographique (SIG) donnent aux élèves la possibilité de visualiser des données géographiques en dressant des cartes formées de couches politiques, démographiques, météorologiques et géographiques. Dans le rôle de géographes, les élèves peuvent interpréter et analyser les données provenant d'une source secondaire pour soutenir ou réfuter leurs hypothèses. Ils peuvent également rassembler et interpréter leurs propres données originales en utilisant des appareils de Système mondial de positionnement (GPS).

Traitement de texte : Le traitement de texte soutient les élèves tout au long du processus d'écriture et les incite à réviser leurs ébauches et à organiser leurs travaux de façon à présenter du mieux possible ce qu'ils comprennent à leur auditoire visé. Les élèves peuvent exploiter les fonctions standard des logiciels de traitement de texte (vérification orthographique ou grammaticale, thésaurus, formatage, etc.) pour améliorer leurs travaux écrits.

Tri et classification : Le tri est le processus consistant à définir des caractéristiques uniques au sein d'un ensemble et à séparer les éléments selon les différences. La classification passe par l'identification des caractéristiques communes et par le regroupement d'éléments ou d'idées qui partagent ces caractéristiques en catégories étiquetées. Le tri et la classification aident les élèves à interpréter l'information nouvelle.