Programmes d'études


Processus d'élaboration des programmes d'études provinciaux

Les programmes d'études provinciaux font actuellement l'objet de modifications importantes afin d'assurer la pertinence du contenu éducatif dans toutes les matières. L'objectif du processus d'élaboration est de concevoir des programmes qui soutiennent avantageusement la comparaison avec ceux d'autres pays principaux.

Les modifications des programmes d'études, fondées sur les résultats d'apprentissage par année et par matière, et, le cas échéant, sur des normes, sont terminées ou en cours d'élaboration. (Consultez chaque matière individuellement pour connaître l'état d'avancement du processus.) Les résultats d'apprentissage et les normes intègrent les quatre domaines de compétences de base, soit l'alphabétisation et la communication, la résolution de problèmes, les relations humaines et la technologie. L'élaboration des programmes d'études suit un processus méthodique au cours duquel on fait appel à la participation ciblée d'éducateurs, de représentants des institutions postsecondaires et de l'industrie et d'autres membres de la communauté possédant l'expertise pertinente.

On a entrepris l'élaboration initiale des programmes d'études du Manitoba pour les quatre matières de base (les mathématiques, les langues, les sciences humaines et les sciences de la nature), en collaboration avec d'autres ministères de l'Éducation au Canada. Les travaux des participants au Protocole de l'Ouest et du Nord canadiens de collaboration concernant l'éducation, Maternelle-12e année ont donné lieu à des cadres communs des programmes d'études de mathématiques (1995), d'arts du langage (1996) et de sciences humaines (2002). De façon similaire, une initiative plus vaste, le Projet pancanadien en sciences, coordonnée par le Conseil des ministres de l'Éducation (Canada), a permis de concevoir le Cadre commun de résultats d'apprentissage en sciences de la nature, M à 12 (1997).

En décembre 1993, les six ministres de l'Éducation des provinces et territoires de l'Ouest ont signé le Protocole de collaboration concernant l'éducation de base dans l'Ouest canadien (de la maternelle à la douzième année). Le Nunavut s'est joint au consortium en 2000 et le nom du protocole est devenu Protocole de l'Ouest et du Nord canadiens. Dans le cadre de ce protocole, les partenaires (Nunavut, Territoires du Nord-Ouest, Yukon, Colombie Britannique, Alberta, Saskatchewan et Manitoba) explorent les questions relatives à l'éducation qui leur sont d'un intérêt commun. En plus d'élaborer des cadres pour les mathématiques, l'anglais et les sciences humaines, on a entrepris des projets dans les domaines suivants :

  • mathématiques – enseignement informatisé (Mathematics – Computer Guided Learning) (de la 7e à la 12e année);
  • mathématiques – principes fondamentaux des mathématiques (Mathematics – Essentials of Mathematics) (ressources pour les enseignants et les élèves);
  • examens des ressources éducatives (Learning Resources Reviews);
  • cadres pour les langues ancestrales, les langues étrangères et les langues et cultures autochtones (Heritage languages, International languages, Aboriginal languages and cultures frameworks).

Retour au haut de la page


Équipes chargées de l'élaboration

Au Manitoba, l'élaboration des programmes d'études suit un processus méthodique qui comprend :

  • des équipes chargées de l'élaboration des programmes d'études;
  • des comités de révision;
  • des mises à l'essai;
  • une autorisation provinciale d'utilisation;
  • des mises à jour continuelles.
    1. Une équipe chargée de l'élaboration des programmes d'études est un groupe de travail qui comprend :
      • un chef de projet ou un spécialiste du Ministère ayant des compétences en leadership, et possédant de l'expertise dans les matières ou les cours élaborés, dans la planification et la conception des programmes d'études, et dans les domaines de la pédagogie, de l'évaluation et de la mesure. En plus de gérer tous les aspects et toutes les étapes d'un projet d'élaboration d'un programme d'études, le chef de projet peut aussi devoir agir comme agent de liaison auprès des groupes comme les comités directeurs spécialistes de la matière, le comité consultatif interorganisme des programmes d'études ou le Comité consultatif des programmes d'études, ainsi qu'avec des coordonnateurs de section et les directeurs de l'Élaboration des programmes ou du Développement et de l'implantation des programmes. Au besoin, le chef de projet obtient aussi des conseils et des commentaires auprès de conseillers de premier plan comme des universitaires, des représentants de l'industrie, des parents et des associations et organismes à caractère éducatif;
      • un ou plusieurs rédacteurs qualifiés possédant d'excellentes aptitudes à la communication orale et écrite, des compétences en informatique et des connaissances dans la matière ou le cours élaboré. Une équipe peut utiliser deux rédacteurs : un pour les programmes d'études et l'autre pour les cours offerts par enseignement à distance;
      • des enseignants exemplaires travaillant en classe et des pédagogues spécialisés dans les matières ou les cours élaborés.
    2. Les membres de l'équipe chargée de l'élaboration d'un programme d'études sont des enseignants qui œuvrent dans les écoles et sont sélectionnés au début d'un nouveau projet d'élaboration d'un programme d'études. Les membres de l'équipe auront de bonnes connaissances de la planification et de la conception de programmes d'études, de la discipline et des méthodes pédagogiques exemplaires en classe, et la capacité de travailler en collaboration avec les autres. On tiendra aussi compte de la diversité au sein de l'équipe (p. ex., la représentation géographique, multiculturelle et autochtone, et l'équilibre entre les sexes).
    3. L'équipe chargée de l'élaboration du programme d'études doit :
      • rassembler et coordonner toutes les études pertinentes (p. ex., programmes d'études dans d'autres provinces ou territoires, contenu des matières ou des cours, théorie de l'apprentissage et outils d'évaluation);
      • recueillir et évaluer les renseignements provenant des partenaires en éducation comme les universitaires, les représentants de l'industrie, les parents, et les associations et organismes à caractère éducatif;
      • concevoir et rédiger les documents en tenant compte de l'expertise et des études pertinentes ainsi que des exigences ministérielles;
      • revoir et mettre à jour continuellement les programmes d'études.
    1. Les comités de révision sont composés de partenaires en éducation invités par le ministère afin de fournir des commentaires sur les ébauches d'un document durant les différentes étapes de sa conception. (Pour voir un exemple, consulter la liste du comité de révision figurant dans le cadre du programme d'études de l'Éducation physique et de l'Éducation à la santé.) Le chef de projet détermine la composition de ce comité dont les membres peuvent être :
    2. Les commentaires des comités de révision servent à améliorer le document en cours de préparation.
  1. On procède à la mise à l'essai des documents des programmes d'études lorsque les méthodes d'enseignement et d'évaluation et l'objet principal du contenu du nouveau programme d'études pour une matière donnée diffèrent considérablement du contenu et des approches dans les anciens documents. Cette étape est effectuée par des enseignants désignés chargés de la mise à l'essai une fois qu'un document pilote est terminé et qu'on ordonne la tenue d'essais en classe à l'échelle de la province. L'objectif de la mise à l'essai consiste à tester un document en salle de classe et à obtenir les réactions des enseignants afin d'y apporter les améliorations nécessaires. On peut aussi demander aux enseignants chargés de la mise à l'essai de fournir des commentaires sur les ressources éducatives et sur le processus de mise en œuvre du programme d'études. Ces commentaires aideront les membres du Protocole de l'Ouest et du Nord canadiens à mettre à jour le programme d'études et à améliorer le processus de renouvellement. Les enseignants chargés de la mise à l'essai sont sélectionnés selon les critères ministériels (p. ex., connaissance générale et spécialisée d'une matière, sexe, géographie, et écoles semestrielles et non semestrielles), lesquels visent à assurer une représentation équilibrée. Le Ministère assure leur formation en cours d'emploi pour la mise à l'essai dans les écoles d'un programme d'études nouveau ou révisé.
  2. On accorde l'autorisation provinciale d'utilisation d'un programme d'études une fois que celui-ci a été mis à l'essai et révisé au besoin. Le programme devient alors obligatoire et est publié pour une utilisation autorisée par la Province. On peut se procurer les programmes d'études provinciaux autorisés (ce qu'on appelle les programmes d'études cadres des résultats d'apprentissage et les documents de mise en œuvre – lesquels s'ajoutent aux cadres en déterminant des stratégies pédagogiques et d'évaluation, et des ressources éducatives) au Centre de ressources d'apprentissage du Manitoba (anciennement le Centre des manuels scolaires du Manitoba).
  3. Les mises à jour continues permettront de veiller à ce que les programmes d'études restent dynamiques et soient constamment améliorés. Les chefs de projet ou spécialistes seront chargés de travailler avec divers partenaires en éducation afin de déterminer et de mettre au point les mises à jour nécessaires. Celles-ci seront distribuées dans les écoles sous forme de pages de remplacement ou de nouvelles pages à insérer, dès l'approbation du Ministère. Le processus de renouvellement d'un programme d'études a pour but de refléter les exigences changeantes de la société et de faire en sorte que les connaissances et les compétences acquises par les élèves restent d'actualité.

Retour au haut de la page