Gouvernement du Manitoba
Manitoba

Éducation artistique

Au sujet de la bannière...

Musique

Glossaire (maternelle à la 8e année)



A | B | C | D | E | F | G | H | I | J | K | L | M | N | O | P | Q | R | S | T | U | V | W | X | Y | Z

A tempo : littéralement « au tempo »; retour au tempo initial.

AB : forme de composition séquentielle comprenant deux parties distinctes où un thème musical (A) est suivi d'un thème contrastant mais apparenté (B).

ABA : forme de composition séquentielle comprenant trois parties distinctes où un thème musical (A) est suivi d'un thème contrastant mais apparenté (B), qui prend fin par la répétition du thème (A).

Accelerando : en accélérant; augmentation graduelle du tempo.

Un Accent : note exécutée avec plus de force, d'inflexion.

Allegro : vif, gai, allègre; tempo assez vite.

Andante : tempo modéré, assez lent, intermédiaire entre l'adagio et l'allegro.

Appel et réponse : forme de composition séquentielle où un musicien soliste lance un « appel » ou exécute une phrase musicale à laquelle « répond » un autre musicien ou groupe de musiciens en imitant la même phrase ou en exécutant une phrase apparentée.

Articulation (une) : technique d'exécution de la ligne musicale selon la façon « d'attaquer » les notes et de former les espaces entre les notes. Les deux types d'articulation de base sont le legato (signifie lié) et le staccato (piqué).


« Blues à 12 mesures » : forme de chanson afro-américaine caractérisée par une structure à 12 mesures en 4/4, l'usage de notes blues, de couplets à trois phrases et d'une progression harmonique I-IV-V (I-I-I-I; IV-IV-I-I; V-IV-I-I).

Retour au haut de la page


Canon (un) : forme musicale polyphonique basée sur l'imitation où deux ou plusieurs musiciens exécutent la même ligne mélodique, mais en commençant à des temps différents, avec un intervalle donné (p. ex., 4 temps); produit une superposition de mélodies.

Chaconne (une) : forme de composition musicale d'origine baroque consistant en des variations sur un motif court répété à la basse en une progression harmonique.

Chansons partenaires : deux ou plusieurs chansons différentes qui partagent la même structure d'accords pouvant être chantées simultanément pour produire une harmonie.

Coda : conclusion, passage terminal, d'une œuvre musicale.

Code traditionnel (notation musicale standard) (un) : symboles écrits représentant des sons, largement utilisés et compris par les musiciens, par exemple, portée, notes, silences, temps et clé.

Contour descendant (un) : forme mélodique établie suivant un mouvement descendant.

Contour mélodique (un) : forme d'une mélodie établie selon un mouvement montant, descendant ou stationnaire.

Contour mélodique ascendant (un) : forme d'une mélodie établie selon un mouvement ascendant.

Couplet-refrain-pont : application de la forme plus simple de couplet-refrain-pont en chanson, qui intègre un ou plusieurs interludes.

Crescendo : augmentation graduelle du volume; devient plus fort.

Retour au haut de la page


Da capo (D.C.) : reprendre du début.

Dal Segno (D.S.) : recommencer à partir du signe indiqué dans une partition.

Découverte spontanée (une) : création ou production née de l'imagination et de la chance, qui contribue à résoudre une difficulté de création.

Decrescendo (diminuendo) : diminution graduelle du volume; devient moins fort.

Diction (un) : articulation claire des mots dans la parole et la chanson grâce à la prononciation efficace des voyelles et des consonnes.

Retour au haut de la page


Équilibre (un) : maintien de l'accentuation appropriée entre les parties d'un ensemble.

Retour au haut de la page


Forme (une) : structure et succession des éléments permettant d'organiser la musique.

Forme rondo (ABACA...) (une) : forme de composition séquentielle comportant plusieurs parties distinctes où le thème musical A (refrain) alterne avec des thèmes contrastants (B, C, D), et qui se termine par la répétition du thème musical A.

Forte (f) : jouer fort.

Fortissimo (ff) : jouer extrêmement fort.

Fugue (une) : composition musicale caractérisée par une entrée successive des voix, un thème répété ou suivi de ses imitations, qui forme plusieurs parties. Une fugue est similaire au canon, sauf qu'il utilise une architecture plus complexe, mélange de contre-mélodies.

Fusion (une) : mélange et unification des parties d'un ensemble.

Retour au haut de la page


Genre (un) : grande catégorie de formes musicales, par exemple, populaire, folklorique ou à mélodie.

Retour au haut de la page


Harmonie (une) : élément vertical de la musique créé par des sons de deux ou plusieurs hauteurs entendues simultanément.

Retour au haut de la page


Une Improvisation : création d'une œuvre musicale spontanée, dans l'instant, avec un esprit d'exploration.

Instruments à percussion : instruments non-mélodiques produisant un ou plusieurs sons indéterminés utilisés pour marquer les rythmes.

Instruments mélodiques : instruments produisant plus qu'un son de hauteur déterminée, utilisés pour jouer des mélodies et/ou des harmonies.

Interlude (un) : courte section ou « pont » entre deux sections importantes d'une composition musicale.

Intonation (une) : juste hauteur des notes de musique chantées ou jouées, les unes par rapport aux autres.

Introduction (une) : partie initiale, ouverture ou prélude d'une composition musicale.

Retour au haut de la page


Largo : tempo très lent, ample, grave.

Legato : lié; sans détacher les notes.

Liaison (une) : dans une partition, ligne courbe placée au-dessus ou en dessous de notes qu'on doit jouer sans les détacher.

Retour au haut de la page


Mélodie (une) : élément horizontal de la musique créé par une succession ordonnée de sons créant une forme harmonieuse.

Mesure (une) : premier niveau de structuration de la pulsation par la succession des temps forts (accentués) et des temps faibles (non accentués).

Mesure irrégulière (une) : combinaison de mesures à temps binaires et à temps ternaires résultant d'un chiffrage tel que 5/4 (3+2/4) ou 7/8 (4+3/8).

Mezzo forte (mf) : modérément fort.

Mezzo piano (mp) : modérément doux.

Musique homophonique (une) : texture musicale créée dans une mélodie accompagnée d'accords, ou lorsque deux ou plusieurs parties sont jouées au même rythme, à l'unisson.

Musique polyphonique (une) : texture créée par deux ou plusieurs mélodies jouées simultanément et de façon indépendante.

Retour au haut de la page


Notation musicale inventée (une) : représentations non standard par des symboles correspondant aux sons.

Nuances : volume, soit la force ou la douceur, de la musique.

Ostinato : répétition insistante d'une phrase musicale, d'un petit groupe de notes; motif souvent utilisé comme accompagnement.

Retour au haut de la page


Pentatonique (une) : gamme formée de cinq tons.

Percussions corporelles : utilisation de parties du corps pour faire des sons (p. ex., claquer des doigts, taper des mains, des pieds, frapper sur les cuisses).

Phrase (une) : en musique, succession ordonnée de périodes aboutissant à une cadence, formant un tout avec un début et une fin.

Pianissimo (pp) : très doucement.

Piano (p) : doucement.

Première et deuxième volets : sections répétées d'une composition musicale avec deux fins différentes indiquées par des crochets et des numéros dans une partition.

Progression harmonique (une) : série d'accords.

Pulsation (une) : battement sous-jacent de la musique.

Retour au haut de la page


Relâchement (un) : procédé de composition utilisant un ou plusieurs éléments musicaux pour créer un relâchement de la tension, un sentiment de résolution ou de stabilité après avoir provoqué une tension en musique.

Ritardando : ralentissement graduel du tempo.

Rythme (un) : élément temporel de la musique qui consiste en une succession de sons et/ou de silences de différentes durées.

Rythmes complémentaires : rythmes apparentés mais contrastants qui se superposent et s'intercalent (p. ex., sons de longue durée dans une partie et sons de courte durée dans une autre).

Retour au haut de la page


Staccato : détaché; passage joué en détachant les notes.

Style (un) : usage caractéristique des éléments de la musique produisant des formes distinctives de composition associées à certains artistes, compositeurs, cultures ou périodes historiques.

Syncope (une) : effet rythmique produit par le déplacement de l'accent attendu d'un temps fort à un temps faible.

Systèmes musicaux écrits : systèmes utilisant des symboles écrits comme ceux utilisés dans la notation musicale standard pour représenter des sons.

Systèmes musicaux sonores : processus d'apprentissage mécanique de la musique par la simple écoute et la reproduction des sons, souvent décrit « à l'oreille ».

Systèmes musicaux visuels : systèmes utilisant des symboles graphiques ou des gestes pour représenter des sons, par exemple, des figures, des couleurs et/ou des icônes.

Retour au haut de la page


Tempo (un) : vitesse ou allure générale d'exécution de la musique.

Tension (une) : procédé de composition musicale utilisant un ou plusieurs éléments pour créer des pointes d'intensité, un suspense ou une instabilité.

Texture (une) : « tissu » musical créé par la superposition ou l'alternance de rythmes, de mélodies, d'harmonies et/ou de timbres.

Thème et variations (A1A2A3A4...) (un) : forme séquentielle comportant plusieurs parties distinctes où un thème musical (A) est répété sous des formes modifiées, notamment par l'altération du style (tonalité, harmonie), du tempo, du rythme (valeurs relatives des notes) ou de la gamme.

Timbre (un) : couleur tonale ou qualité distinctive d'une source sonore.

Tonalité (une) : degré d'un son correspondant à sa vitesse de vibration, sa fréquence sonore, allant de sons aigus (vibration rapide) à des sons graves (vibration lente).

Traditions (une) : musique d'une culture transmise au fil du temps d'une génération à l'autre.

Transition (une) : caractéristique de composition qui contribue à la continuité de l'œuvre musicale en assurant un passage harmonieux d'une partie à l'autre.

Retour au haut de la page