Foire aux questions (FAQ)

Arts dramatiques, arts visuels, danse et musique
9e à la 12e année

La foire aux questions suivante offre de l’information au sujet des cadres de la 9e à la 12e année en danse, en arts dramatiques, en musique et en arts visuels. La FAQ répond aux questions au sujet de la mise en œuvre, de l’évaluation, des cours, des crédits et des codes en éducation artistique de la 9e année à la 12e année.

1. Pourquoi l’éducation en danse, en arts dramatiques, en musique et en arts visuels est-elle importante pour les apprenants de la 9e à la 12e année au Manitoba?

L’éducation en danse, en arts dramatiques, en musique et en arts visuels offre aux apprenants de la 9e à la 12e année des moyens uniques, divers et efficaces de comprendre le monde, de s’y adapter et de s’y engager. Selon les recherches, l’éducation artistique engage l’apprenant, accroît son efficacité personnelle et contribue à son développement sur les plans scolaire, social et affectif.

L’éducation en danse, en arts dramatiques, en arts visuels et en musique est importante parce qu’elle...

  1. …a une valeur intrinsèque;
  2. …développe les pensées critique, créative et éthique;
  3. …accroit les possibilités de construction de sens en littératie;
  4. …contribue à la construction identitaire;
  5. …développe des compétences de communication et de collaboration;
  6. …développe des compétences interculturelles;
  7. …est essentielle au bien-être;
  8. …appuie les pratiques en développement durable;
  9. …transforme l’apprenant;
  10. …rend heureux et favorise l’épanouissement.

Les dix raisons ci-dessus soutiennent également le mandat, la mission, la vision, les objectifs primordiaux et les champs d'action prioritaires du Ministère de l’Éducation et de la Formation du Manitoba.

Pour plus d'informations spécifiques à chaque discipline artistique, voir :

2. Pourquoi a-t-on élaboré quatre nouveaux cadres des apprentissages en éducation artistique de la 9e à la 12e année?

Quatre cadres différents ont été élaborés pour appuyer les apprentissages en danse, en arts dramatiques, en musique et en arts visuels. Ces cadres font partie de l’engagement du Ministère de réformer l’éducation artistique de la maternelle à la 12e année au Manitoba. Les cadres des apprentissages de la 9e à la 12e année en éducation artistique s’harmonisent avec la philosophie et les caractéristiques des cadres de la maternelle à la 8e année des mêmes disciplines artistiques publiés en 2011. Ces cadres ont aussi été élaborés pour tenir compte des nouvelles connaissances au sujet de l’apprentissage et des pratiques pédagogiques les plus récentes, par exemple, l'apprentissage approfondi qui priorise six facteurs appelés les « six C » : l'éducation du caractère, la citoyenneté, la collaboration, la communication, la créativité et la pensée critique (Fullan)*.


*

3. Qu’y a-t-il de nouveau en éducation artistique de la 9e à la 12e année au Manitoba?

La mise en œuvre provinciale des cadres de la 9e à la 12e année en danse, en arts dramatiques, en musique et en arts visuels a débuté en 2015-2016. Ces cadres sont fondés sur quatre volets essentiels et leurs apprentissages connexes. Ensemble, ils représentent les apprentissages et les cours qui sont offerts dans les écoles du Manitoba en éducation artistique. Tous les cours de la 9e à la 12e année en éducation artistique devront respecter ces nouveaux cadres.

Les apprentissages en éducation artistique sont récursifs, interconnectés, et favorisent un apprentissage continu et authentique. Ces apprentissages mettent l’accent sur les processus artistiques, le processus créatif, la réflexion critique, la signification et la raison d’être des arts aux plans individuel et collectif, ainsi que sur les habiletés, les connaissances et les compétences dans les différentes disciplines artistiques.

4. Quels sont les buts de l’éducation artistique de la 9e à la 12e année au Manitoba?

Les programmes de danse, d’arts dramatiques, de musique et d’arts visuels visent à appuyer, à soutenir et à inspirer l’apprenant dans son « cheminement pour devenir un adulte créatif faisant preuve de compétences artistiques qui sauront enrichir et transformer sa vie et celle de sa collectivité ».1

L’apprenant qui démontre des compétences artistiques interagit avec aisance avec les quatre volets essentiels à l’apprentissage d’un cadre donné en éducation artistique pour lui donner un sens et le communiquer au monde qui l’entoure. Les buts de l’éducation artistique visent également le développement des compétences interculturelles, des compétences de communication et de collaboration; le développement durable; la construction identitaire; l’épanouissement et le bien-être.


1
Cadre des apprentissages en danse, arts dramatiques, arts visuels et musique - 9e à la 12e année - Français langue première, p. 18

5. Quels sont les éléments ou les caractéristiques essentiels d’un programme d’éducation artistique de qualité pour les apprenants de la 9e à la 12e année?

Un programme d’éducation artistique de qualité de la 9e à la 12e année respecte les connaissances et les compréhensions actuelles :

  • de l’apprentissage constructiviste et complexe;
  • du curriculum en tant que paysage du savoir;
  • de l’environnement d’apprentissage (physique, pédagogique, social et culturel);
  • de l’évaluation au service de l’apprentissage, de l’évaluation en tant qu’apprentissage et de l’évaluation de l’apprentissage.

Un programme d’éducation artistique de qualité se veut accessible et disponible pour tous les apprenants et doit être facilité par des éducateurs professionnels compétents dans leurs disciplines artistiques. Pour en savoir davantage, veuillez consulter les cadres suivants qui décrivent plus spécifiquement les caractéristiques d’une éducation artistique de qualité :

6. Comment les administrateurs scolaires peuvent-ils appuyer les éducateurs et promouvoir une éducation artistique de qualité pour les apprenants de la 9e à la 12e année?

Les administrateurs scolaires peuvent appuyer les éducateurs et promouvoir une éducation artistique de qualité en :

  • s’assurant que tous les cours de la 9e à la 12e année en éducation artistique respectent les quatre volets essentiels à l’apprentissage dans chacun des cadres en arts dramatiques, arts visuels, danse et musique;
  • élaborant et en révisant les politiques et les pratiques en lien avec l’éducation artistique à l’échelle de l’école ou de la division scolaire;
  • allouant un budget et des ressources humaines et matérielles appropriés et suffisants;
  • offrant une variété de programmes en éducation artistique;
  • mettant à la disposition des apprenants et des éducateurs les ressources et l’infrastructure adéquate (physique ou virtuelle);
  • encourageant le perfectionnement professionnel pour les enseignants;
  • créant des horaires flexibles qui n’entrent pas en conflit avec d’autres matières scolaires;
  • embauchant des éducateurs et des coordonnateurs hautement qualifiés;
  • rendant accessible les cours d’éducation artistique à tous les apprenants;
  • mettant au point des outils d’évaluation des programmes artistiques;
  • établissant un réseau de relations ou de partenariats avec des spécialistes en arts, des conseillers, des coordonnateurs, des artistes, des communautés et des associations artistiques.

7. Que doivent savoir les administrateurs scolaires au sujet des crédits et des codes des cours d’éducation artistique de la 9e à la 12e année?

Les crédits en danse, en arts dramatiques, en musique et en arts visuels peuvent compter parmi les 9 crédits facultatifs prévus pour l’obtention du diplôme d’études secondaires du Programme français et du Programme d’immersion française au Manitoba. Huit crédits complets peuvent être obtenus dans chacune des disciplines (danse, arts dramatiques, musique et arts visuels) et à chaque niveau scolaire pour un total de 128 crédits de la 9e à la 12e année. Les élèves et les écoles peuvent organiser les crédits en demi-crédits ou en combinant les crédits complets et les demi-crédits.

Les crédits complets et les demi-crédits en éducation artistique reposent sur la mise en œuvre complète des quatre volets essentiels à l’apprentissage des cadres de chaque discipline artistique. Les procédés de mise en œuvre complète sont décrits dans le Guide pour l’administrateur – Éducation artistique, 9e à la 12e année dont la publication est prévue pour l’automne 2017.

Les codes des cours d’éducation artistique figurent dans le Guide des matières enseignées.

  1. Pourquoi y a-t-il tellement de codes de cours d’éducation artistique?

    De nombreux codes de cours ont été créés pour chaque discipline artistique en réponse aux demandes des divisions scolaires qui souhaitaient un nombre suffisant de codes pour répondre aux différents contextes et aux divers programmes des écoles du Manitoba en matière d’éducation artistique.

  2. Comment savoir quel code utiliser?

    Les décisions concernant les codes de cours sont prises localement en tenant compte du contexte et des besoins particuliers. Le Ministère n’a pas attribué de codes à des cours spécifiques (p. ex. : harmonie, chorale, technique de production sonore, improvisation, production théâtrale, art autochtone contemporain, photographie numérique, danse contemporaine, danse hiphop) car les écoles et les divisions de la province offrent différents programmes artistiques.

  3. Comment savoir quel code utiliser pour les différents niveaux scolaires (p. ex. : Arts visuels 9e année, Arts visuels 10e année, Arts visuels 11e année, Arts visuels 12e année)?

    Un même code de cours en éducation artistique peut être utilisé pour les quatre niveaux scolaires.

  4. Comment utiliser les codes A et B?

    Les codes « A » servent à la fois pour les cours d’éducation artistique à crédit complet et à demi-crédit. Les écoles peuvent utiliser les codes de demi-crédit « A » avec les codes de demi-crédit « B » pour accorder deux demi-crédits au lieu d’un crédit complet pour un seul cours. Si une école souhaite accorder à un élève deux demi-crédits d’un même niveau scolaire, elle peut utiliser le code « B » applicable pour accorder le deuxième demi-crédit. Les codes « B » servent uniquement pour les cours à demi-crédit afin de permettre aux écoles d’accorder deux demi-crédits au lieu d’un crédit complet pour un seul cours. Aucun élève ne devrait se voir attribuer un code de demi-crédit « B » (ex. 1B) avant d’avoir d’abord obtenu un code de demi-crédit « A » (ex. 1A, demi-crédit).

  5. Où trouver le titre et la description de cours correspondant à chaque code (ex. Harmonie, Chorale, Guitare, etc.)?

    Ce sont les écoles ou les divisions scolaires qui désignent leurs propres cours d’éducation artistique et les associent à leurs divers codes. Par exemple :

    0258 Musique 1A

    0260 Musique 2A

    0262 Musique 3A

    0264 Musique 4A

    0266 Musique 5A

    Harmonie

    Chorale

    Guitare

    Orchestre de jazz

    Jazz vocal


    Le titre de cours est spécifique au contexte local (selon l’école ou la division scolaire). Cependant, sur le relevé de notes provincial, les cours seront désignés de la façon dont ils figurent dans le Guide des matières enseignées. Si une école choisit 0258 Musique 1A pour le cours d’harmonie, la désignation 0258 Musique 1A apparaîtra dans les relevés de notes de la province.

    La description de cours est également établie localement et doit s’harmoniser avec les quatre volets essentiels à l’apprentissage et les treize apprentissages récursifs mentionnés dans chacun des cadres prévus pour l’éducation artistique de la 9e à la 12e année. Des exemples de descriptions de cours de la 9e à la 12e année en éducation artistique figurent dans le Guide de l’administrateur – Éducation artistique, 9e à la 12e année dont la publication est prévue pour l’automne 2016.

  6. Quelle est la désignation des cours pour les codes d’éducation artistique (ex. Fondamental, Général ou Spécialisé)?

    Les codes des cours d’éducation artistique portent la désignation Spécialisé (S). Il est aussi possible de les qualifier de Modifié (M) ou de la Littératie française (L).

  7. En éducation artistique, quelle est la différence entre un cours à crédit complet et un cours à demi-crédit?

    En éducation artistique, un cours à crédit complet et un cours à demi-crédit intègrent tous les deux les treize apprentissages des quatre volets essentiels. La différence entre les deux tient à divers facteurs, notamment la durée du cours (55 heures pour un demi-crédit et 110 heures pour un crédit complet) et les dimensions de l’apprentissage que sont l’ampleur, l’approfondissement et la transformation (voir l’Annexe A des cadres des apprentissages).

  8. Les codes des cours d’éducation artistique servent-ils aussi pour les cours d’éducation artistique de Placement Avancé (PA) et du Baccalauréat international (BI)?

    Les codes des cours de PA et du BI sont en ajout et sont traités séparément des codes des cours d’éducation artistique prévus pour chaque niveau scolaire. Ils sont décrits dans la rubrique « Élaboré ailleurs » du Guide des matières enseignées.

  9. Qui est admissible à l’option des leçons de musique privées?

    L’option des leçons de musique privées est permise pour les élèves qui ont réussi aux programmes de Conservatory Canada ou du Royal Conservatory of Music, en commençant au niveau scolaire approprié pour l’instrument ou la voix. Un crédit peut être accordé à chaque niveau scolaire, jusqu’à un maximum de quatre crédits.

    Pour d’autres renseignements, veuillez consulter le Guide des matières enseignées et la page Web consacrée à l’option des leçons de musique privées.

  10. Qui est admissible à l’option de danse professionnelle du Royal Winnipeg Ballet?

    Les élèves du secondaire peuvent obtenir des crédits s’ils sont inscrits aux niveaux supérieurs du programme professionnel du Royal Winnipeg Ballet.

8. Comment les administrateurs scolaires peuvent-ils transformer les cours proposés par l'école (CPÉ) existants pour leur attribuer des codes de cours élaborés par le Ministère?

Il est attendu que les écoles transforment les CPÉ existants et leur attribuent des codes de cours élaborés par le Ministère en harmonisant les résultats d’apprentissage des CPÉ avec les apprentissages récursifs des quatre volets essentiels des quatre cadres de l’éducation artistique. Le Guide pour l’administrateur – Éducation artistique, 9e à la 12e année dont la publication est prévue pour l’automne 2016 fournit d’autres détails et d’autres exemples pour transformer les CPÉ et leur attribuer des codes de cours élaborés par le Ministère.

9. Comment puis-je combiner des codes de cours d’éducation artistique pour créer des cours interdisciplinaires?

Il est possible de combiner des codes de cours d’éducation artistique à demi-crédit pour créer des cours interdisciplinaires à crédit complet. Par exemple, une école qui offre un cours de théâtre musical peut combiner un cours d’arts dramatiques à demi-crédit (ex. Arts dramatiques 4A 0246) et un cours de musique à demi-crédit (ex. Musique 3A 0262) pour créer un cours à crédit complet qui inclut tous les apprentissages récursifs des quatre volets essentiels prévus à la fois dans le cadre des apprentissages en musique et en arts dramatiques.

10. Comment concevoir des cours ou des situations d’apprentissage à partir des nouveaux cadres des apprentissages en éducation artistique de la 9e à la 12e année?

La philosophie sur laquelle repose l’éducation artistique dans les écoles du Manitoba est expliquée dans les premières pages de chacun des cadres des quatre différentes disciplines artistiques. Chaque cadre a été établi en tenant compte de cette philosophie pour permettre aux éducateurs de concevoir des cours de diverses disciplines artistiques fondés sur les quatre volets (ailes du papillon) essentiels à l’apprentissage de la danse, des arts dramatiques, de la musique et des arts visuels.

Les écoles utilisent les quatre volets essentiels et les treize apprentissages connexes de chaque cadre pour concevoir et structurer les cours. Les cadres des apprentissages en éducation artistique de la 9e à la 12e année visent à donner aux enseignants la flexibilité nécessaire pour concevoir une éducation artistique adaptée à leurs élèves et à leur contexte particulier. Chaque école ou chaque division scolaire peut avoir ses propres cours, à condition d’être conçus en tenant compte des cadres en arts dramatiques, en arts visuels, en danse et en musique de la 9e à la 12e année.

Les cours en éducation artistique ne sont pas spécifiés par le Ministère, car les contextes d’apprentissage varient d’une école à l’autre.

Les indices de cheminement du cadre conceptuel de la progression des apprentissages en éducation artistique (annexe A de tous les cadres en éducation artistique) expliquent comment conceptualiser des cours à différents niveaux scolaires tout en intégrant les apprentissages récursifs. Pour plus d’information, veuillez consulter les cadres pour le Programme français en éducation artistique de la 9e à la 12e année ainsi que le guide administratif en éducation artistique de la 9e à la 12e année dont la publication est prévue pour l’automne 2016.

11. À quoi ressemble une évaluation de qualité en éducation artistique?

Une évaluation de qualité en éducation artistique :

  • se fonde sur les treize apprentissages récursifs et interconnectés;
  • est continue, se fait au service de l’apprentissage, en tant qu’apprentissage et en fonction de l’apprentissage;
  • est fondée sur les meilleures tendances, constantes et sur le travail le plus récent de l’apprenant;
  • se fait sur des critères partagés ou co-construits;
  • est juste, transparente, équitable et communiquée clairement;
  • est signifiante et conforme aux buts d’apprentissages et au programme d’étude;
  • invite les apprenants à participer à l’établissement des objectifs d’apprentissage individuels et collectifs et des critères d’évaluation d’apprentissage;
  • offre aux apprenants diverses façons de démontrer leur compréhension et l’étendue de leurs apprentissages;
  • est variée et inclut une vaste gamme d’outils et de stratégies (p. ex. : portfolios, enregistrements, carnets de bord, interviews, conversations, observations, productions, etc.);
  • encourage le développement artistique et créatif plutôt que de le restreindre.

12. Dans l’évaluation, comment pondérer les quatre différents volets essentiels à l’apprentissage?

Les volets essentiels à l’apprentissage ne sont pas nécessairement pondérés de façon identique. La pondération doit respecter le contexte d’apprentissage en lien avec les volets essentiels. Bien que les treize apprentissages récursifs ne soient pas enseignés de façon isolée, ils sont regroupés et ciblés pour être observés de façon appropriée dans le cadre de l’évaluation au service de l’apprentissage, de l’évaluation en tant qu’apprentissage et de l’évaluation de l’apprentissage.

Pour plus d’information sur l’évaluation au Manitoba veuillez consulter les documents relatifs à l’évaluation.